Design a site like this with WordPress.com
Get started

Chercher un job depuis le Canada (retour sur expérience)

Bonjour à tous et à toutes ! Aujourd’hui je prends enfin le temps d’écrire un peu pour moi et pour vous sur le blog, de me remettre à jour, et de vous faire un petit compte rendu des dernières semaines. Alors oui, ça y est, je quitte le Canada dans pas longtemps (le 30 novembre pour être précis). J’ai pris mon billet d’avion cette semaine et je peux vous dire qu’au bout de deux ans et deux mois cela fait quand même un petit quelque chose ! Je vous parlerai de mes projets pour la suite, de mes aspirations, ainsi que de mon ressenti par rapport à tout ce qu’il se passe en ce moment.

1ère partie : le mois d’Octobre 2020 (et tout ce qu’il s’est passé entretemps)

Alors, petit retour en arrière, on commence avec ce qu’il s’est passé pour moi durant le mois d’octobre 2020. Le 2 octobre 2020 (un vendredi), j’ai signé un contrat d’insertion professionnelle (contrat CIP)* dans une agence marketing à Bruxelles, en Belgique, qui devait démarrer le 2 novembre 2020. À partir de ce moment-là ont commencé les recherches d’appartement. Je me suis inscrit sur des groupes Facebook, j’ai rencontré plusieurs colocataires potentiels et effectué plein de visites en ligne, enfin bref j’étais prêt. 

Malheureusement au fur et à mesure qu’avancaient mes recherches, je me suis rendu compte que trouver quelque chose qui me convienne était un peu plus dur que ce que j’imaginais au départ. De plus, je ne savais pas si je me sentais réellement prêt à partir. Le week-end de l’Action de Grâce (le 12 octobre) est passé, j’ai entamé une nouvelle semaine de recherches (la seconde si vous suivez bien), et à la fin de cette seconde semaine j’ai commencé à me décourager car je ne trouvais rien et je me voyais refuser plusieurs demandes de colocations (même si le contact était très bien passé lors des visites virtuelles). Est-ce que le contexte et la période actuelle que l’on vit tous actuellement a joué dans tout ça, je ne suis pas sûr mais je crois bien que oui certainement.

À la fin de cette seconde semaine, le 18 octobre pour être précis, j’ai envoyé un courriel à l’agence pour leur dire que je ne trouvais pas et que je ne me sentais pas prêt à me rendre en Belgique et commencer le nouveau travail comme prévu le lundi 2 novembre. Je leur ai demandé s’il était possible de repousser mon arrivée de 15 jours ou bien de commencer mon contrat au mois de Janvier 2021 (un contrat BIS est de six mois maximum donc je me suis dit que cela reviendrait plus ou moins au même pour moi de commencer et terminer ce contrat un peu plus tard).

*Pour ceux et celles qui se demanderaient, j’avais contacté cette agence directement à leur adresse courriel (c’était une candidature spontanée), même si j’utilise Indeed ou Linkedin comme tout le monde, c’est juste pour dire que dès fois faire des candidatures spontanées fonctionne ! Avec un beau curriculum et un bon message de présentation (ce que je recherche/ce que je peux apporter/pourquoi je choisis cette entreprise).

Malheureusement, l’agence a refusé que je commence au mois de janvier mais a accepté que je retarde mon arrivée à quinze jours. La responsable m’a donc envoyé un nouveau contrat qui démarrait le 16 novembre au lieu du 2 novembre 2020. Cela me laissait le temps de souffler avec deux semaines de plus, nous n’étions qu’à la mi-octobre donc en gros ça me laissait encore un mois pour trouver quelque chose et je pensais que cela serait amplement suffisant.

Mes recherches ont donc repris (et le rythme intensif des visites virtuelles où il faut bien sûr tenir compte du décalage horaire). J’ai finalement réussi à trouver quelque chose. Une colocation de six personnes dans un grand appart style « loft » super moderne et rénové, et je me suis dit que c’était vraiment un bon plan et demandais à ce que le contrat me soit envoyé par l’agence. Mais un peu plus tard après réflexion, je me sentais de moins en moins prêt à le faire. J’avais déjà vécu dans une colocation de cinq personnes en arrivant au Canada et honnêtement je n’avais pas réellement envie de renouveler l’expérience.

La perle rare (et dernière chance !) est enfin arrivée pour moi lors de cette seconde semaine de « seconde vague de recherches » (donc la semaine du 26 octobre au 30 octobre, autrement dit juste avant le week-end d’Halloween et les festivités). J’ai trouvé un studio pour moi tout seul, je fais la visite avec le locataire actuel qui était super sympa, je suis emballé par l’appartement, j’ai l’impression que cela va marcher. Le locataire envoie un message à la propriétaire du studio, celle-ci voyant mon salaire demande à ce que mes deux parents se portent garants pour l’appartement, mes parents acceptent, on lui envoie les papiers … et là, elle refuse.

Cette même semaine, la situation évolue en Europe et j’apprends que la France passe de nouveau en confinement, puis le lendemain c’est au tour de la Belgique de fermer ses portes à son tour. Je panique un peu car je n’ai toujours pas d’appartement, mon contrat va bientôt commencer, et je n’ai pas envie de prendre quelque chose à toute vitesse et de me retrouver tout seul et confiné, je ne sais vraiment pas quoi faire et change d’avis tous les deux jours, c’est juste horrible comme situation.

2ème partie : le mois de novembre 2020

La première semaine du mois de novembre, le 2 novembre pour être exact, j’envoie un nouveau message à l’agence pour leur demander si je peux commencer mon contrat en télétravail depuis la France (afin d’éviter le décalage horaire qu’il y a avec le Canada mais en pouvant travailler depuis chez moi chez mes parents). Celle-ci refuse. La responsable exige que je sois sur place. Alors je décide tout simplement de renoncer à ce projet et de leur en faire part en leur expliquant pourquoi.

Le lendemain, j’avais vraiment l’impression de m’être retrouvé à la case départ. J’étais de nouveau dans une situation compliquée, ayant fini ma maîtrise au Canada, mais sans travail, sans diplôme parce que l’université prend tout son temps pour me l’envoyer (même une attestation de réussite), et sans savoir exactement quand est-ce que j’allais quitter le pays (mon permis d’études se termine le 31 décembre 2020). Ma seule consolation était qu’après quinze mois d’affilée au Canada j’allais pouvoir rentrer en France et passer Noël en famille (ce qui aurait été peut-être plus compliqué si j’étais allé en Belgique directement). Passée ma stupeur des premiers jours, je me suis rendu compte à quel point ce projet était fou, partir là-bas en plein confinement et seconde vague de pandémie après quinze mois consécutifs au Canada sans être rentré une seule fois en France.

Les premiers jours (la première semaine de novembre) ont été un peu … bouleversants, je vous l’accorde. Je pleurais tous les jours car je n’avais plus de projet et donc d’objectif devant moi, et donc j’avais l’impression d’être revenu à la case départ. Cependant, les bonnes nouvelles arrivent même en période difficile et bientôt j’apprends qu’une des colocations que j’avais visitée à distance (qui commence au mois de Janvier 2021) a apprécié mon profil et, si je suis toujours intéressé par l’idée de venir m’installer en Belgique, m’attend pour le mois de Janvier afin de commencer là-bas ma nouvelle vie. Je ne peux pas vous dire la joie que j’ai ressenti sur le moment ! Les choses retrouvaient déjà un tout petit peu plus de sens, et d’harmonie. Maintenant mon objectif est de retrouver quelque chose (pour le mois de Janvier) je me donne jusqu’aux vacances de Noël ! 

Et maintenant ? La semaine dernière, j’ai enfin franchi le pas et réservé mon billet de retour. Je pars à la fin du mois, le 30 novembre 2020. Je m’étais dit que je pourrais « profiter » et rester un peu plus de temps au Canada au départ, mais je pense que je suis vraiment arrivé au bout de mon expérience et que j’ai besoin d’une pause chez moi auprès de ma famille.

3. Pourquoi la Belgique, me direz-vous ? 

Bonne question ! J’ai toujours été attiré par ce pays, j’aurais pu y partir pour y faire mon master (c’était mon second choix après le Canada si jamais cela n’avait pas fonctionné pour que je parte faire mes études au Québec). C’est proche de la France, mais ce n’est PAS la France lol (et ça je préfère). Je n’ai rien contre mon pays mais je trouve que les temps y sont vraiment difficiles en ce moment. De plus, j’ai envie d’une nouvelle expérience à l’étranger (mon premier choix aurait été les Pays-Bas mais cela reste bien plus compliqué à cause de la barrière de la langue). Enfin, il y a en Belgique ce qu’on appelle ces fameux contrats BIS (ou CIP), et qui n’existent pas en France* et qui sont des contrats d’insertion professionnelle, quand tu ne peux plus faire de stage car tu n’es plus étudiant mais que tu ne trouves pas de boulot. J’espère vraiment que je vais retrouver quelque chose, de préférence dans mon domaine (le marketing) mais sinon je suis aussi ouvert à tout ce qui touche de près ou de loin à la communication. J’adore écrire, je suis bilingue, j’adore tout ce qui est support de com’, réseaux sociaux, donc ça ne devrait pas être trop difficile de retrouver quelque chose (encore faut-il qu’ils recrutent sur le marché de l’emploi).

*à vérifier mais je crois qu’il y a une limite d’âge.

4. Une difficulté ? 

Il y en a une effectivement, le fait qu’ils demandent souvent la maîtrise du néerlandais en Belgique (que je n’ai pas), en fait de ce que j’ai vu ils demandent souvent d’être bilingue français-anglais ou anglais-néerlandais, alors si tu as quelques candidats c’est facile mais si tu as plusieurs candidats et tu en as un qui parle les trois tu as perdu c’est la règle du jeu ! Vous allez rire mais j’ai commencé à me mettre au néerlandais la semaine dernière, honnêtement cela me paraît assez difficile mais je me motive en me disant que j’étais NUL en anglais il y a quelques années et que je suis maintenant bilingue grâce à quelques cours, de l’expérience, et puis surtout depuis que j’ai rencontré mon copain ! Ce que je veux dire c’est que si je vais en Belgique j’aurai peut-être l’occasion de parler/pratiquer mon flamand/néerlandais (je sais qu’il y a des différences) à l’occasion. Allez il faut y croire ! En attendant je suis content de me dire que je vais bientôt retrouver ma famille, même si j’aurais préféré que ce soit dans un meilleur contexte.

5. Et par la suite ? 

Pour l’instant, je ne sais pas. Je vise un contrat de six mois en Belgique (janvier à juin 2021). Après, je dirais que tout peut arriver. Soit je me plais et je reste là-bas pour quelques années supplémentaires, soit je vais aux Pays-Bas qui est la porte à côté depuis Bruxelles, soit je reviens en France, soit je retourne au Canada, au Québec ou dans une autre province. Pour l’instant, la porte est ouverte à ce que me réserve l’avenir (même si j’ai conscience qu’il faut parfois savoir provoquer sa chance). Il faut y croire en tout cas ! Et ne jamais abandonner, ne jamais cesser d’espérer, et savoir attendre et rester patient(e).

Voilà, j’espère que cet article vous a plu. Je vais donc maintenant profiter de mes deux dernières semaines ici (et fêter mon anniversaire), avec mon copain. Je n’ose pas imaginer à quel point il va me manquer cette année. Mais j’ai confiance dans notre relation et je sais que pour cette année cela fonctionnera comme ça. Ces deux semaines, je vais donc commencer tous les préparatifs. Quand je suis de nouveau posé et inspiré je vous écris. Merci de votre fidélité, et de m’avoir lu jusqu’au bout. À bientôt pour de nouvelles aventures. Votre dévoué Artyfixe.

Ps : je sais que les photos n’ont rien à voir avec ce que j’écris dans l’article, mais je me suis dit que je pouvais au moins vous éblouir un peu avec les photos (vu que l’histoire n’est pas super réjouissante), ça valait le coup ! De toute façon, la plupart d’entre vous suivez déjà (je pense) ce que je publie au quotidien sur Instagram, allez jeter un œil si ce n’est pas le cas, on y trouve « le pur bonheur à la canadienne. » Dans cet article, vous retrouverez ce que j’ai écrit à ce sujet. Ps : l’hiver vient d’arriver au Québec (mais sans la neige !), c’est super beau !

Advertisement

Published by artyfixe

29 years old copywriter and content creator in Montreal, Canada Travels Food Photography IG: @arty_fixe

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: