Belgique : Retour sur expérience et ressenti après cinq mois à Bruxelles – Five months in Brussels & what I can tell you about it 🇧🇪

Bonjour à tous et à toutes ! J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui, je voulais vous parler des cinq derniers mois (Janvier-Février-Mars-Avril-Mai et le début du mois de Juin) que j’ai passé à Bruxelles, et de ce que j’ai pu ressentir au niveau de cette (micro) expatriation. Mon départ a en effet été avancé à quelques semaines (je devais rentrer à la fin du mois de Juillet normalement), et j’avais envie de vous écrire sur les raisons qui m’ont poussé à rentrer plus tôt. Si cet article peut aider certaines âmes égarées qui se demandent ce qu’elles font de leur vie en ce moment, tant mieux ! Sinon, je vous souhaite simplement une bonne lecture 🙂 N’hésitez pas à m’écrire sur mon compte Instagram si vous avez des retours à me faire ou juste le besoin d’échanger/de parler avec moi.

Hello everyone! I hope you are all well! Today, I wanted to talk to you about the last five months (January-February-March-April-May and the beginning of June) that I spent in Brussels, and how I felt about this (little) expatriation. My departure has indeed been brought forward by a few weeks (I was supposed to come back at the end of July), and I wanted to write about the reasons that pushed me to come back earlier. If this article can help some lost souls who are wondering what they are doing with their lives right now, great! If not, I just hope you enjoy reading it 🙂 Feel free to drop me a line on my Instagram account if you have any feedback or just need to talk with me and share a nice conversation.

Balthasar Brussels (one of my favourite places in the city)
  • Le mois de Janvier et l’arrivée en Belgique – The month of January and the arrival in Belgium

J’avais écrit un petit article à l’époque à ce propos. Je suis arrivé à Bruxelles le 9 Janvier en période de confinement et autant vous dire que ce n’était pas simple. J’ai dû effectuer deux tests Covid et faire une semaine de quarantaine sans sortir de chez moi. Ce n’était pas pratique car mon nouveau job m’attendait pour que je commence à travailler mais comme ils étaient super gentils on a juste décalé la date de mes débuts dans l’entreprise ce qui était super compréhensif de leur part. Enfin, j’ai fait la connaissance de mes colocataires (deux filles et deux garçons) et je me suis promené dans le centre de la ville sous la pluie avec une amie belge rencontrée au Canada.

I had written a short article about it at the time. I arrived in Brussels last January on the 9th during the lockdown period and I can tell you that it was not easy. I had to do two Covid tests and spend a week in quarantine without leaving my house. It was not practical because my new job was waiting for me to start working but as they were very nice we just postponed the date of my first day at the company which was very understanding of them. Finally, I met my roommates (two girls and two boys) and I walked in the centre of the city under the rain with a Belgian friend I had met in Canada.

Le camion à gaufres, tellement typique de Bruxelles
  • Le mois de février et la consolidation des repères – The month of February and the consolidation of benchmarks

J’étais déjà venu visiter Bruxelles il y a trois ans quelques jours, mais je ne connaissais pas la ville si bien que ça. C’est quand je suis arrivé en Janvier que je m’en suis rendu compte. Alors le mois de février et son climat plus clément (il a même fait dans les 20 degrés avec du soleil pendant une semaine, ce qui en Belgique est plutôt rare !!) m’ont permis de me promener plus souvent dans la ville et de découvrir plein d’endroits proches de mon travail à Ixelles dont je fais la description dans cet article. Aussi, je me suis rendu à Bruges pour la première fois avec ma colocataire (c’était ma première sortie en dehors de la ville depuis mon arrivée et ça m’avait vraiment beaucoup manqué pour être honnête !).

I had already visited Brussels three years ago for a few days, but I didn’t know the city that well. It’s when I arrived in January that I realized it. Then the month of February and its milder weather (it was even in the 20 degrees with sunshine for a week, which in Belgium is quite rare!!) allowed me to walk around the city more often and to discover a lot of places close to my work in Ixelles which I describe in this article. Also, I went to Bruges for the first time with my roommate (it was my first outing outside the city since I arrived and I really missed it to be honest!) 

Bruges et son architecture si particulière – Bruges and its unique architecture
  • Le mois de mars et le début des ennuis – March and the beginning of troubles

Au mois de Mars il s’est passé quelque chose d’important et de spécial dans ma vie personnelle dont je n’ai pas spécialement envie de livrer les détails sur le blog mais disons que cela s’apparenterait à une rupture amoureuse (la bonne nouvelle c’est que nous nous sommes depuis remis ensemble donc tout va bien pas besoin de m’écrire à ce sujet !). Je dois vous avouer que j’ai très mal vécu cette expérience et que tout mon petit confort intérieur a chaviré. Tout à coup, je me demandais simplement ce que je faisais là (je veux dire en Belgique), et ce que je faisais de ma vie en général à 28 ans. J’ai rencontré quelques personnes qui m’ont fait du bien à l’époque mais nous n’avons pas gardé contact pour des raisons que j’ignore et cela a aussi contribué à alourdir mon fardeau. Ah oui et en plus une de mes colocataires préférées (celle avec qui je m’étais rendu à Bruges !) a quitté la colocation en début de mois alors que j’avais souvent passé beaucoup de temps à discuter avec elle, et ce fut assez difficile à vivre aussi. 

In March, something important and special happened in my personal life that I don’t really want to write about on the blog but let’s just say that it was like a breakup (the good news is that we got back together so everything is fine, no need to write to me about it!) I have to tell you that I had a very bad experience and that all my little inner comfort was shattered. All of a sudden, I was just wondering what I was doing there (I mean in Belgium), and what I was doing with my life in general at 28 years old. I met a few people who made me feel good at the time but we didn’t keep in touch for reasons I don’t know about and that also added a little bit more to my burden. Oh yeah, and one of my favourite roommates (the one I went to Bruges with!) left at the beginning of the month even though I had often spent a lot of time talking with her, and that was pretty hard to live with too.

Dans le train (j’adore prendre le train en Belgique c’est très sympa) – In the train to go somewhere in the city
  • Le mois d’avril et le début de la décadence 🤣 – April and the beginning of the decadence 🤣

Le mois d’Avril a été (avec le mois de Mars ?) le plus difficile à vivre pour moi émotionnellement. Déjà il y a le climat qui n’arrange pas beaucoup les choses en premier lieu (je pense qu’il s’est mis à pleuvoir pendant deux mois sans interruption). La distance avec les proches et les ami.e.s qui commençait à se faire ressentir, la solitude aussi et les weekends passés en solo. Je me sentais de plus en plus seul tous les weekends, sans vraiment avoir quelqu’un à qui parler. Enfin, il s’est passé quelques problèmes relationnels à mon bureau, je n’entrerai pas dans les détails non plus mais disons que ce fut la première fois que je vivais un conflit dans la sphère professionnelle, et croyez-moi c’est d’autant plus difficile à gérer (et plein de bonnes ondes et d’amour à tous ceux et celles qui l’ont déjà vécu). Mon travail me semblait vide, ma maison me semblait vide. Je ne me sentais vraiment pas bien et à la fin du mois j’ai craqué. Je me suis dit que je ne voulais (pouvais ?) plus vivre ici car c’était trop difficile pour moi à gérer émotionnellement, c’est comme si je ne ressentais plus qu’un grand vide à l’intérieur.

April has been (with March?) the most difficult month for me emotionally. First of all there is the weather that doesn’t help a lot (I think it started to rain for two months non-stop). The distance with family and friends was starting to be felt, the loneliness too and the weekends spent alone. I felt more and more alone every weekend, without really anyone to talk to. Finally, there were some relationship problems at my office, I won’t go into details either but let’s just say it was the first time I experienced a conflict in the professional sphere, and, believe me, it’s all the more difficult to deal with (and full of good vibes and love to all those who have already experienced it). My work felt empty, my home felt empty. I was really not feeling well and at the end of the month I broke down. I told myself that I didn’t want to live like that anymore because it was too hard for me to handle emotionally, it was like I just felt a big void inside.

Une de mes meilleures rencontres en Belgique (elle se reconnaîtra !) – One of my best friends in Belgium (she will recognize herself!)
  • Le mois de mai, l’arrivée du printemps et un sentiment de renouveau 🌺 – May, the arrival of spring and a sense of renewal 🌺

Au mois de Mai, j’ai décidé de reprendre les choses en main et c’est d’ailleurs ma responsable qui m’a parlé la première de mon mal-être au travail et je ne la remercierai jamais assez d’avoir fait ce premier pas pour entamer la discussion avec moi, je pense que j’en aurais été incapable autrement parce que je ne sais même pas si je me rendais compte de la situation. C’est à la moitié du mois que j’ai commencé à faire les préparatifs de mon départ. Mes responsables au travail étaient déjà au courant, mais j’ai dû parler à mon propriétaire pour mettre fin à mon contrat de location et nous avons trouvé un arrangement même si au départ cela me semblait un peu compliqué. Dans ma tête, je commençais déjà à faire mes adieux à la Belgique. Je ne sais même pas vous expliquer de quelle manière exactement mais j’ai commencé à me sentir plus léger, plus détendu de nouveau et beaucoup plus optimiste. Comme si le printemps en arrivant m’avait aidé à revivre. J’ai bougé plus, j’ai enfin assumé de passer mes weekends seul sans devoir attendre la compagnie de quelqu’un, ce qui avait été pour moi une vraie souffrance depuis mon arrivée je dois dire. Enfin, j’ai profité de la ville et visité d’autres villes belges surtout dans la partie flamande, ma préférée sans doute. J’aurais bien aimé visiter les Pays-Bas un weekend mais c’était tout simplement impossible à cause de la fermeture des frontières. J’irai sûrement une prochaine fois, même si je ne pense un jour revenir vivre en Belgique (il ne faut jamais dire jamais j’ai appris récemment !).

In May, I decided to take things in my life in charge and it was my manager who first spoke to me about my unhappiness at work and I can’t thank her enough for having taken that first step to start the discussion with me, I think I would have been unable to do it otherwise because I don’t even know if I was aware of the situation. Halfway through the month, I started to make preparations for my departure. My managers at work were already aware of this, but I had to talk to my landlord to get out of my lease and we came to an arrangement even though it seemed a bit complicated at first. In my head I was already starting to say goodbye to Belgium. I don’t even know how to explain it exactly but I started to feel lighter, more relaxed again and much more optimistic. It was as if the arrival of spring had helped me to live happily again. I moved around more outside, I finally assumed to spend my weekends alone without having to wait for someone’s company, which had been a real pain in the *** for me since I had arrived I must say. Finally, I took advantage of the city and visited other Belgian cities, especially in the Flemish part, my favourite without a doubt. I would have liked to visit the Netherlands one weekend but it was simply impossible because of the border closures.

Bruxelles et ses petits parcs au printemps – Brussels and its cute little parks in Spring 🌺
  • Le mois de Juin et la suite du programme 😇 – June and the rest of the month 😇

J’ai donc quitté la Belgique depuis le 6 Juin (il y a dix jours exactement à l’heure où je vous écris présentement). D’ailleurs, je viens de terminer hier (15.06) mon dernier jour de télétravail au boulot. Je suis content. J’ai l’impression d’être beaucoup plus détendu et heureux depuis que je suis rentré et beaucoup plus posé dans ma tête. Aujourd’hui j’essaie de faire un bilan intérieur et de voir ce que je fais par la suite avant de me lancer trop vite comme je le fais habituellement. J’ai ma petite idée en tête (et j’en ai parlé à certain.e.s sur le blog), mais je garde la surprise car je consacrerai sûrement un article à ça si jamais cela devient une nouvelle officielle à la rentrée de Septembre. Je pars demain jusqu’à vendredi (le 18) à Paris.

So I left Belgium on June 6th (exactly 10 days ago as I am writing this). By the way, I just finished yesterday (15.06) my last day of telecommuting at work. I am happy. I feel like I’m much more relaxed and happy since I came back and much more settled in my head. Today I’m trying to take a break and see what I’m doing next before I rush to it like I usually do. I have a little idea in mind (and I told some people on the blog about it), but I’ll keep it a surprise because I’ll surely write about it if it becomes an official news in September. I’m leaving tomorrow until Friday (the 18th) to Paris.

Et voilà, j’espère que cet article vous a plu, n’hésitez pas à m’écrire sur les réseaux sociaux pour me demander plus d’informations si jamais, ou même pour me faire un petit retour ou même pour une petite conversation ! Votre dévoué Arty_fixe.

And that’s it, I hope you liked this article, don’t hesitate to write to me on social networks to ask me more information if ever, or even to give me a little feedback or even for a little chat! Yours sincerely, Arty_fixe.

Cimetière d’IxellesIxelles cemetery

Published by artyfixe

27 years old Marketing MA student in Montreal, Canada Travels Food Photography

3 thoughts on “Belgique : Retour sur expérience et ressenti après cinq mois à Bruxelles – Five months in Brussels & what I can tell you about it 🇧🇪

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Create your website with WordPress.com
Get started
%d bloggers like this: